Être dans la foi

Ciel - Nuages

Mais qu’est-ce donc la foi pour un chrétien?

On parle souvent « d’avoir la foi », ne serait-il pas plus juste de dire « d’être dans la foi »?

La foi est un « don qui repose sur une confiance inébranlable en l’autre et sa fidélité ».

Croire en Dieu, c’est être assuré que mon espérance, mon attente recevra une récompense au-delà de ce qu’elle entrevoit par l’ouverture de mon désir.

Lire la suite

Des mots comme des phares

Hymne à Marie - Visage

Il suffit de quelques mots…

Des mots qui viennent nous chercher, comme des phares, en traçant un chemin de lumière dans l’obscurité…

Seigneur, je me sens petit, faible et fragile, mais j’accepte de prendre le chemin évangélique de Marie comme tant d’autres qui m’ont précédé dans cette longue marche de la confiance et de l’abandon. En prononçant ce oui, en faisant de ma vie un oui, je sens naître en moi ton visage… Je sens jaillir en moi une source d’espérance, une lumière de Pâques, une joie inépuisable…

Lire la suite

Qui donc est Dieu pour nous aimer ainsi?

Enfant prodigue

Le mien, mon Dieu? Celui que j’aime? C’est celui que je prie! Il est amour, il m’invite à l’amour, il me conduit sur les chemins de l’amour, il me pardonne de mal aimer.
Mon Dieu, c’est celui qui donne la vie en abondance, pas comme le monde la donne, mais comme on la voit vivre par les personnes qu’on aime. La vie où l’on se reconnaît un peu.
Le Dieu que j’aime, c’est le Dieu qui délivre du mal, guérit les cœurs et les mémoires. Les cœurs blessés par la trahison, par la rancune, les mémoires habitées par des haines, des inimitiés, des vengeances de toutes sortes.

Lire la suite

Familles élargies

Famille Melançon

De quoi ont l’air les Canadiens aux yeux de nos confrères français nouvellement arrivés au pays?

En 1855, le P. François Lahaye, dans une lettre à son supérieur de France, trace en ces termes le portrait de ses jeunes collégiens de Chambly : « Canadiens tenant des Français pour leur jovialité, les bons mots et le caquetage; mais comprenant dès le lendemain de leur entrée au Collège la consigne quasi militaire de la police collégiale. Propres et changeant de linge deux fois par semaine. Sensibles, humains, susceptibles, un peu maîtriseurs de leurs parents, à cause de la faiblesse presque idolâtre de ceux-ci. Ils sont au Collège parce qu’ils veulent y être. »

Lire la suite

St. Bernadette Soubirous chosen by Our Lady of Lourdes

Bernadette Soubirous

Little Bernadette had become part of a great event in human history, yet at the time, very few could appreciate the significance of what was taking place.

At the grotto of Massabielle, a place often used to burn garbage on the outskirts of the little town of Lourdes, France, a beautiful Lady appeared 18 times to a young peasant girl, Bernadette Soubirous.

Describing the first visit, Bernadette said, “I beheld within the grotto a glittering cloud of gold; and almost simultaneously there appeared before my dazzled eyes at the edge of the opening just over the bush, a Lady both young and beautiful, beautiful beyond description. She gazed tenderly at me, smiled and bade me come nearer, as if she had been my mother. The sense of fear had vanished …”

Lire la suite

Je crois en Dieu

Dieu créateur

J’hésite, je doute, mais je crois. Oui, je crois en Dieu. J’ai foi, j’ai confiance en Dieu. Je ne saurais marcher, avancer dans la vie, sans la foi parce que mon avenir est en Toi. Je crois, j’espère, je ne saurais être déçu parce que tu ne mens pas. Ton Nom est Vérité! Mon cœur a toutes les raisons de croire. Il ne peut pas ne pas croire en Toi!

Lire la suite

La dynamique du silence

Petite chute

De tout temps, des personnes ont été dynamisées par le souffle créateur de Dieu. Une Présence silencieuse nous habite qui a le pouvoir de transformer notre caractère, d’enrayer nos peurs et de libérer nos aspirations les plus profondes.

Lire la suite

Les filles de la sagesse

Congrégation des filles de la sagesse - 1703-2003

La fondation d’une communauté religieuse c’est un peu comme un mariage. Ça commence toujours par une rencontre d’amour entre deux personnes. D’un côté, le Seigneur qui a une vision de bonheur pour l’humanité et de l’autre une personne qui reçoit cette vision, la fait sienne et accepte de devenir collaborateur avec Dieu. Ce fut le cas de Louis Grignion, né en 1673 et mort en 1716 à l’âge de 43 ans. (…)

Lire la suite

Prière par l’intercession de Thérèse de l’Enfant-Jésus

Thérèse de Lisieux

Seigneur Jésus-Christ, merci pour Thérèse de l’Enfant-Jésus qui a voulu que sa vie fût un long acte d’amour ininterrompu.
Elle qui fut déclarée patronne des missions alors qu’elle n’a jamais quitté son cloître, elle consuma sa vie pour attirer les âmes vers toi.
Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, toi qui as désiré passer ton ciel à faire du bien sur la terre, obtiens-moi cette grâce qui me tient à cœur. (…)

Lire la suite

Dieu, c’est quand on s’émerveille

Montagne et fleurs

Chacun de nous a des goûts particuliers. Chacun de nous est attiré par un certain aspect de l’univers. Notre amour de Dieu, pour se renouveler et se maintenir, doit se nourrir de ce qui nous touche profondément. La capacité à nous émerveiller est au cœur de notre expérience spirituelle comme de notre prière personnelle.

Lire la suite

Pour méditer la résurrection

Évangile de la résurrection

La résurrection du Christ est au cœur de la foi chrétienne, mais encore faut-il pouvoir en rendre compte. C’est que fait Joseph Moingt à travers un petit livre qui ne se veut pas un savant traité de théologie, mais le témoignage du questionnement d’un croyant quant à son espérance et à sa foi.

Lire la suite

Jésus est remis à sa mère

XIIIème Station - Jésus est descendu de la Croix et remis à sa Mère CORREGGIO_Deposition_From_The_Cross

Remettez-le-moi, il demeure mon fils jusque dans la mort.
Je vous l’ai donné plein de vie et vous me le redonnez si défiguré que j’ai peine à la reconnaître.

Comprendrez-vous, en regardant Marie, que la plus grande vertu d’un cœur courageux c’est la tendresse?
Comprendrez-vous, en regardant Marie, presser sur sa douleur de mère son fils mort, que la tendresse est le plus beau chant des cœurs souffrants?

Lire la suite

« Femme, voici ton Fils » (Jean 19,26)

Vierge Marie et Jésus

Dans l’épaisse nuit, sur la route longue de la souffrance, à la lumière de la croix, debout dans le silence du monde, Marie, la mère, vivant de son oui à la volonté du Père.

Oui, voici ta mère, voici ton fils!

Et tu deviens ma mère et la mère de ma mère et moi, je deviens ton fils, le fils du Père et le fils de l’Église.

Et par toi, Marie, j’entre dans la grande famille trinitaire et ton cœur de mère double le cœur de l’humanité comme un chant d’offrande et d’action de grâces.

Que l’humanité maternelle de Marie éclate comme un jour d’abondance et l’humanité toute entière célèbre la naissance de l’Église!

Lire la suite

Un pas de plus

Marcher avec Dieu

Prends conscience que tu as été pardonné par Dieu.

Comment vis-tu les pardons que Dieu te donne?

Risques-tu d’aller, en toute confiance, accueillir ce pardon que Dieu nous donne dans le sacrement de réconciliation?

Pour toi, le pardon est-il difficile à donner, à recevoir?

Pourquoi remettre à demain le pardon que Dieu te demande de donner ou d’accueillir?

Lire la suite

Marie de Cana

Noces de Cana

Marie, aide-moi à faire tout ce que Jésus m’inspire de partager…

Ouvre les portes de la rencontre à tous ceux et celles qui n’ont pas de table pour partager le pain et le vin de l’amitié.
Le vin toujours nouveau déborde comme l’amour maternel de Marie.
Les urnes sont remplies pour la joie de vivre.
Les urnes sont remplies pour la joie de vivre et mon cœur chavire dans la fête!

Je te salue, Marie de Cana,
Marie de la fête, Ô belle dame de Lourdes!

Lire la suite

J’avoue

Ciel - Soleil

Il y a bien des fois que je reçois ton pardon.
Un pardon qui m’a fait revivre,
qui m’a relancé plus d’une fois
sur le chemin de ton amour.
Un pardon qui m’a consolé, qui m’a soutenu et qui, parfois, m’a guéri de mes blessures.

Lire la suite

Un exercice de mémoire

Personne qui marche dans le désert

Cette réflexion accompagne et présente la liturgie de la parole proposée pendant le Carême de l’année C. Parce qu’il y en a deux autres, le A et le B tout simplement parce que la liturgie des dimanches propose des pages d’Évangile réparties sur trois ans. Durant une année, la parole est alors laissée à Matthieu (année A), à Marc (année B) puis à Luc (année C). Quant à Jean on le retrouve lors des grandes fêtes. Des pages tirées du Premier Testament et entre autres, des Lettres de Paul complètent le tout. Cette année, Luc est au programme. Voilà pour la technique. Le présent article offre pour sa part un fil conducteur pour en faciliter la lecture.

Lire la suite