Dieu serait-il responsable de la souffrance ?

Sol fissuré

Jésus n’a eu aucune connivence avec la souffrance. On ne le voit jamais, durant sa vie terrestre, envoyer une souffrance à quelqu’un. « La souffrance n’est pas pour lui une alliée, mais un adversaire. » Il n’a pas donné d’explication au mal, il n’a pas vraiment répondu à ce « pourquoi » que nous nous posons tous. Il nous a montré comment vivre la souffrance quand elle est inéluctable.

Lire la suite

Des images non-évangéliques de Dieu

Boussole

Il ne suffit pas que deux personnes disent « Dieu » pour que nécessairement on doive tirer la conclusion qu’ils ont le même Dieu dans la tête et le cœur.

Au fait, plusieurs « images de Dieu » sont en circulation et nombreuses sont celles qui ne sont pas évangéliques : Dieu juge ou jamais assez, Dieu lointain, Dieu dont la volonté me terrifie, Dieu dont l’amour est conditionnel, Dieu magique.

Lire la suite

Au cœur de la vie chrétienne …

Fraternité

La relation de fraternité fut, avec l’urgence de la mission, la valeur fondamentale qu’a privilégiée la première communauté chrétienne.

La relation “d’agapè” (amour-charité) et de fraternité est apparue aux premiers chrétiens comme le centre et le noyau de l’existence dans le Christ.

Cette priorité donnée à la fraternité n’est pas une création de l’Église primitive; elle remonte à Jésus lui-même et elle constitue un élément de base du projet évangélique qu’il a proposé à ses disciples.

Lire la suite

Se tourner vers Lui

Nativité de Jésus

Il s’agit de s’unir à la Vie de notre vie, d’être touché par le fond, afin que partageant la Vie même de Dieu nous puissions vivre de sa Liberté.

Ce n’est que peu à peu, dans la mesure où nous nous ouvrons à la grâce de Dieu, que notre centre passe de « notre petit moi infantile qui rapporte tout à soi » à celui de Dieu qui est altruisme.

Lire la suite

Aux amis et amies du sanctuaire Notre-Dame-de-Lourdes de Rigaud

Célébrants - 15 août

En cette année du 125e anniversaire du Diocèse de Valleyfield, nous voulons célébrer l’héritage de foi et de vie de ceux et celles qui nous ont précédés et ont ouvert des chemins nouveaux et sans cesse renouvelés, ensemencés de la Présence de Dieu.

Que d’occasion de s’émerveiller des actions de l’Esprit qui suscite dans le cœur de tant d’hommes et de femmes aujourd’hui une réponse confiante et engagée dans l’avènement du projet de Dieu ici et maintenant.

Lire la suite

La vie en plénitude

Monarque

« Je suis le pain vivant descendu du ciel. Qui mangera ce pain vivra à jamais » (Jn 6,51).

En effet, c’est de vie en abondance dès cette vie dont il est question.

C’est ce que Jésus a accompli pour nous : il a donné sa vie pour que nous vivions en plénitude.

Lire la suite

Je te salue, Marie !

Icône - Assomption de Marie

Aujourd’hui, je le crois, mais je n’ai pas les mots pour le dire. Je te vois, dans mon cœur, suivre Jésus qui se tourne vers le Père.

Je te revois, Marie, dans le silence de mes rêves, après la mort de l’amoureux Joseph, suivre Jésus à la droite du Père.

Dors, Marie, dans la gloire, sur le cœur du Père, mais je sais que ton cœur, le tien, comme un flambeau, veille sur chacun de tes enfants.

Je te salue, Marie !

Lire la suite

Viateur, un saint peu connu

Viateur - Lecteur

Il n’existe pas de biographie d’époque de saint Viateur. C’est par des fragments de l’histoire de son évêque saint Just que nous le connaissons. Les biographes récents disposent aussi pour se guider des données de l’Histoire générale.

Ce que nous savons, c’est que Viateur était lecteur de l’Église de Lyon, qu’il était très attaché à son évêque, au milieu d’une population industrieuse, à demi christianisée. Nous savons aussi que Lyon était déjà la capitale de la Gaule et que l’évêque Just, son chef spirituel, jouissait d’une réputation solide, lui qui participa, au nom des évêques de la région, à au moins deux conciles à l’étranger.

Lire la suite