Sacrement du pardon par Josh Applegate (unsplash.com)

Relève-toi, prends courage

Et quand, après une vie de misère, le cœur souillé et meurtri, l’homme désespère de lui-même et n’ose plus croire à la miséricorde invisible, il entend près de lui une voix humaine, qu’il peut distinctement percevoir, lui dire au nom du Christ « relève-toi, prends courage, tes péchés te sont remis. »

Bible, lumière, feuilles

Le carême pour se déconfiner l’âme

Le carême n’a pas nécessairement bonne presse. Jeûner, faire pénitence… Comme si ce que nous sommes à vivre n’apportait pas déjà son lot de tristesse. À moins que nous ayons oublié de le remettre en perspective. Si c’était bien plus!

Marcher avec Dieu

Un pas de plus

Prends conscience que tu as été pardonné par Dieu.

Comment vis-tu les pardons que Dieu te donne?

Risques-tu d’aller, en toute confiance, accueillir ce pardon que Dieu nous donne dans le sacrement de réconciliation?

Pour toi, le pardon est-il difficile à donner, à recevoir?

Pourquoi remettre à demain le pardon que Dieu te demande de donner ou d’accueillir?

Ciel - Soleil

J’avoue

Il y a bien des fois que je reçois ton pardon.
Un pardon qui m’a fait revivre,
qui m’a relancé plus d’une fois
sur le chemin de ton amour.
Un pardon qui m’a consolé, qui m’a soutenu et qui, parfois, m’a guéri de mes blessures.

Personne qui marche dans le désert

Un exercice de mémoire

Cette réflexion accompagne et présente la liturgie de la parole proposée pendant le Carême de l’année C. Parce qu’il y en a deux autres, le A et le B tout simplement parce que la liturgie des dimanches propose des pages d’Évangile réparties sur trois ans. Durant une année, la parole est alors laissée à Matthieu (année A), à Marc (année B) puis à Luc (année C). Quant à Jean on le retrouve lors des grandes fêtes. Des pages tirées du Premier Testament et entre autres, des Lettres de Paul complètent le tout. Cette année, Luc est au programme. Voilà pour la technique. Le présent article offre pour sa part un fil conducteur pour en faciliter la lecture.

Source

Trouver sa source

Une source peut être insoupçonnée, mais elle est là dormante sous une masse de sable ou perdue dans des matières boueuses.

Pour qu’elle jaillisse, il faut aussi qu’elle soit libérée des forces contraignantes et oppressives qui la dissimulent.

C’est seulement lorsqu’elle est libérée que la source devient un lieu de rassemblement où tous viennent étancher leur soif.

La vie renaît

La vie renaît

C’est la vie qui reprend avec un cœur renouvelé et des projets neufs.

Le réveil passe comme une flamme, des racines à la pointe des arbres !

C’est la fête du printemps, les hirondelles se joindront aux jonquilles pour chanter nos amours.

Marcher vers Pâques et porter les blessures du passé, les fleurs sont à tes portes…

Cœur - Main

La fête peut commencer

La fête n’est pas remise à plus tard, Seigneur.

Elle est déjà commencée dans la haute chambre de mon cœur, si j’accepte d’entrer dans la danse par le chemin du pardon.

La patience de Dieu

Non, il ne faut pas couper l’arbre sans fruit. Il faut lui donner la chance de reverdir le temps de refleurir et patienter jusqu’à l’automne…

Non, il ne faut pas rejeter l’enfant qui a quitté, il faut lui donner la chance de revenir le temps de savourer notre confiance et patienter jusqu’au retour…

Personne

Si par hasard le bonheur manque au rendez-vous…

L’être humain est fondamentalement un être de désir et il importe, s’il veut trouver le bonheur, de donner priorité à ce qu’il aspire le plus profondément.

Le grand bonheur, c’est Dieu avec la Vie qu’il nous propose. Il s’agit de ne pas manquer à ce rendez-vous pour lequel nous sommes faits.

Retour haut de page