Coeur illuminé par Michael Fendon (unsplash.com)

Apprendre à aimer grâce à Lui

« Dis seulement une parole et je serai guéri » disons-nous avant la communion eucharistique. Il est bon de se rappeler que toute notre vie nous serons en cheminement vers une plus grande capacité d’aimer en communion avec Celui qui a le pouvoir de transformer notre cœur de pierre en cœur de chair.

Marie

La belle Dame de Lourdes

Je te salue, Marie de Cana, Marie de la fête, belle Dame de Lourdes que contemple Bernadette tous les jours en notre nom.

Sourire d'une femme par Lesly Juarez (unsplash.com)

L’acte irremplaçable

« Dieu s’est fait homme pour que l’homme devienne Dieu » (saint Augustin). L’acte irremplaçable, c’est le rayonnement de l’être, le sourire de la bonté, l’élan du cœur : tout ce qui vient du dedans, en la gratuité du don. (Maurice Zundel)

Femme et fleur de Ian Schneider (unsplash.com)

Le chemin de son cœur

Il existe plusieurs raisons pour prier. Une raison fondamentale consiste à trouver le chemin de son cœur, à vivre en profondeur, à naître à soi-même par la communion à la Présence qui nous habite.

Autel par Grant Whitty (unsplash.com)

Le sens de la liturgie eucharistique

Nous sommes ici pour nous charger du Christ, pour l’emporter avec nous, comme la lumière du monde, afin de le donner au monde. (Maurice Zundel)

Don, Amour par Kelly Sikkema (unsplash.com)

La vie n’a d’autre objet…

Dieu ne peut régner en nous sans nous, car Dieu est Amour, et l’Amour ne peut être reçu que par l’Amour.

Mains - Photo par Clay Banks (unsplash.com)

Devenir une communauté

Une communauté repose sur des liens affectifs et la sociologie nous apprend qu’elle se fonde surtout sur un sentiment d’appartenance.

Une flamme, trois flammes - Photo par Daniel Wanke (pixabay.com)

Père, Fils et Esprit

Je reconnais qu’il est Père, qu’Il est Fils, et qu’il est Esprit, le Dieu que j’aime et que j’adore. Il est communion, Il est communauté, Il est Trinité.

Lumière ete ombre

S’unir à Dieu pour faire reculer le mal

La prière a un sens vital, créateur et libérateur. Elle permet d’établir le règne du bien par l’union avec Dieu. Maurice Zundel n’hésite pas à voir en elle l’antidote suprême au mal dans le monde.

Retour haut de page