Le vrai Dieu ne saurait être une source d’ennui

Homme qui contemple

Comme l’affirme Maurice Zundel :

« Comment Dieu pourrait‑il être, pour nous, une source d’ennui et de lassitude s’il est vraiment l’origine de toute beauté, si tous les chants du monde ont sa source en lui, s’il est le lien de toutes nos tendresses, et si tous les grands contemplatifs, qu’ils soient savants, poètes, sculpteurs, musiciens ou mystiques, si tous les grands contemplatifs à travers l’univers, devenu pour eux, transparent à Dieu, ont senti en lui la source d’une découverte qui ne pourra jamais s’épuiser? »

Lire la suite

Un appel qui vient de l’intérieur

Eau qui coule

« Quel est l’homme qui va transformer l’homme? Quel est l’homme qui est capable d’ébranler nos profondeurs? Quel est l’homme qui nous émeut et qui nous conduira vers une véritable conversion? C’est toujours uniquement celui qui se convertit lui-même, celui qui est dans la vérité de la vie, celui qui se situe en face de Dieu, qui respire sa présence et qui communique son amour. » (Maurice Zundel, Ton visage ma lumière)

Lire la suite

Donner généreusement

Don - Bol - Légumes

« Dieu aime celui qui donne généreusement. »

C’est l’amour qui ouvre le cœur, qui dénoue les bourses, qui fait tendre la main.

L’amour, c’est le ressort de la vie.

C’est lui qui porte au don sans le moindre calcul.

Qu’est-ce que nous ne ferions pas pour une personne qui a conquis notre cœur?

Lire la suite

Être dans la foi

Ciel - Nuages

Mais qu’est-ce donc la foi pour un chrétien?

On parle souvent « d’avoir la foi », ne serait-il pas plus juste de dire « d’être dans la foi »?

La foi est un « don qui repose sur une confiance inébranlable en l’autre et sa fidélité ».

Croire en Dieu, c’est être assuré que mon espérance, mon attente recevra une récompense au-delà de ce qu’elle entrevoit par l’ouverture de mon désir.

Lire la suite

Qui donc est Dieu pour nous aimer ainsi?

Enfant prodigue

Le mien, mon Dieu? Celui que j’aime? C’est celui que je prie! Il est amour, il m’invite à l’amour, il me conduit sur les chemins de l’amour, il me pardonne de mal aimer.
Mon Dieu, c’est celui qui donne la vie en abondance, pas comme le monde la donne, mais comme on la voit vivre par les personnes qu’on aime. La vie où l’on se reconnaît un peu.
Le Dieu que j’aime, c’est le Dieu qui délivre du mal, guérit les cœurs et les mémoires. Les cœurs blessés par la trahison, par la rancune, les mémoires habitées par des haines, des inimitiés, des vengeances de toutes sortes.

Lire la suite

Je crois en Dieu

Dieu créateur

J’hésite, je doute, mais je crois. Oui, je crois en Dieu. J’ai foi, j’ai confiance en Dieu. Je ne saurais marcher, avancer dans la vie, sans la foi parce que mon avenir est en Toi. Je crois, j’espère, je ne saurais être déçu parce que tu ne mens pas. Ton Nom est Vérité! Mon cœur a toutes les raisons de croire. Il ne peut pas ne pas croire en Toi!

Lire la suite

Les filles de la sagesse

Congrégation des filles de la sagesse - 1703-2003

La fondation d’une communauté religieuse c’est un peu comme un mariage. Ça commence toujours par une rencontre d’amour entre deux personnes. D’un côté, le Seigneur qui a une vision de bonheur pour l’humanité et de l’autre une personne qui reçoit cette vision, la fait sienne et accepte de devenir collaborateur avec Dieu. Ce fut le cas de Louis Grignion, né en 1673 et mort en 1716 à l’âge de 43 ans. (…)

Lire la suite

Dieu, c’est quand on s’émerveille

Montagne et fleurs

Chacun de nous a des goûts particuliers. Chacun de nous est attiré par un certain aspect de l’univers. Notre amour de Dieu, pour se renouveler et se maintenir, doit se nourrir de ce qui nous touche profondément. La capacité à nous émerveiller est au cœur de notre expérience spirituelle comme de notre prière personnelle.

Lire la suite

Jésus est remis à sa mère

XIIIème Station - Jésus est descendu de la Croix et remis à sa Mère CORREGGIO_Deposition_From_The_Cross

Remettez-le-moi, il demeure mon fils jusque dans la mort.
Je vous l’ai donné plein de vie et vous me le redonnez si défiguré que j’ai peine à la reconnaître.

Comprendrez-vous, en regardant Marie, que la plus grande vertu d’un cœur courageux c’est la tendresse?
Comprendrez-vous, en regardant Marie, presser sur sa douleur de mère son fils mort, que la tendresse est le plus beau chant des cœurs souffrants?

Lire la suite