Jeune femme qui s'émerveille par Fuu J (unsplash.com)

La vie est la vie

La vie est beauté, admire-la. La vie est félicité, profites-en. La vie est un rêve, réalise-le. La vie est un défi, relève-le. La vie et un devoir, fais-le. (Mère Teresa)

Au-delà de la mesure

Au-delà de la démesure

« Il n’y a que la poésie pour donner aux mots la transparence de l’âme, pour rendre aux choses le souffle du mystère, pour faire pencher le cœur du côté de la lumière et ouvrir à l’ange de la nuit qui frappe à la fenêtre… » (René Pageau)

La lumière luit dans les ténèbres

Le mystère de Noël ou la révélation d’un Dieu fragile

Le mystère de la Nativité? C’est la révélation d’un Dieu humble, d’un Dieu fragile et d’un Dieu caché. Une naissance tellement effacée qu’elle pourrait passer inaperçue. Et pourquoi une telle naissance? Parce que la toute-puissance du Dieu révélée dans l’Évangile est une toute-puissance d’amour et de compassion.

La joie de mon cœur vient de Lui

La joie de mon cœur vient de Lui

Par René Pageau
La joie de mon cœur vient de Lui – Journal 1965-1992, tome 1
Médiaspaul, 2009, 320 p.

D’où vient ce besoin irrésistible de prendre la parole, d’interroger le silence et d’accueillir ses réponses, de feuilleter les pages de son jardin secret, de raconter son vécu et de dialoguer avec soi-même?

D’où vient cette liberté de reprendre le chemin de son propre mystère comme on choisit naïvement d’écrire et de chanter pour soi des hymnes, de rendre grâce pour l’amour de l’amour, pour l’amour de la vie?

Vitrail et lampion

Relire la Semaine Sainte

Au moyen de paroles, de gestes et d’objets, la liturgie donne de communier au Mystère. Elle est au service de l’expérience croyante. C’est un service pour reprendre sa définition technique. Mais encore faut-il apprendre à goûter tout ce qu’elle a à offrir, à l’entendre, à voir, à la laisser nous toucher.

La Semaine Sainte est par excellence un temps fort de vie liturgique. Cet article en propose une relecture.

Étoile et mages

Des mages aux grands yeux

C’est un beau conte que celui des Mages. L’évangéliste Matthieu y met tout son talent et sa connaissance des Écritures pour nous introduire au mystère de Dieu qui donne à voir son humanité et sa bonté.

La leçon est précieuse à ceux qui le cherchent. Et si c’était plus qu’un conte …

Icône de la nativité

Noël : une visitation …

Ces deux femmes, Marie et Élisabeth, pleines de tendresse l’une pour l’autre nous conduisent alors au seuil de la foi et nous apprennent toutes deux à reconnaître l’invisible. Mais savons-nous toujours en reconnaître les signes?

Retour haut de page