Imprimer

Sainte Marie, mère de Dieu

Sainte Marie, mère de Dieu et de l'ÉgliseMarie, c’est avec toi que j’ouvre le livre de cette nouvelle année.
Je le feuilletterai page par page, lentement, doucement et avec amour.

Je sais que j’y découvrirai des surprises comme des journées de paix où je bondirai de joie, et des journées de nuit qui m’inquiéteront.

Mais je sais aussi que le soleil aura toujours raison de toutes les nuits parce que tu as donné au monde Jésus, qui est toujours présent.

Marie, tu es resplendissante et ton regard déborde de foi et ton sourire est beau comme cette nuit de Bethléem.
Ton sourire est une étoile dans la nuit des hommes.

Je te salue, Marie, mère de Dieu, qui as suivi ton enfant de la crèche au calvaire pour nous redire qu’une mère est toujours présente à ses enfants.

Je te salue, Marie, mère de mon Dieu, compagne de Joseph.
Je te vois découvrir Jésus, ton enfant, Messie annoncé, Christ envoyé, Seigneur de Pâques.

Dans le silence de ton cœur, tu épelles le nom de ton enfant qui est notre Dieu.

Marie, mère de l’Église, mère de l’humanité nouvelle commencée avec ton enfant,
veille sur notre joie d’enfant de Dieu pour qu’elle ne s’éteigne pas au cours de cette année.

Je te rends grâce, Seigneur, pour la fécondité de ta mère, Marie, la Vierge des vierges,
pour l’œuvre de l’Esprit en elle, pour sa maternité ecclésiale qui fait de nous tous ses enfants.


Tiré de “Un pas de plus avec mon Dieu”, p. 14-15
Par René Pageau
Anne Sigier, 1996

Vous aimerez peut-être lire :

Les commentaires sont fermés.