Imprimer

Je crois en Dieu

J’hésite, je doute, mais je crois. Oui, je crois en Dieu. J’ai foi, j’ai confiance en Dieu. Je ne saurais marcher, avancer dans la vie, sans la foi parce que mon avenir est en Toi. Je crois, j’espère, je ne saurais être déçu parce que tu ne mens pas. Ton Nom est Vérité! Mon cœur a toutes les raisons de croire. Il ne peut pas ne pas croire en Toi!

Je t’aime parce que je crois! Je crois parce que je me sens aimé personnellement par Toi! L’amour engendre une connaissance plus profonde, celle du cœur! Ce que je sais de Toi, c’est mon cœur qui me l’a appris. Plus d’un événement m’a séduit avec surprise.

Merci, mon Dieu, pour la foi que tu me donnes! Je ne comprends pas, mais je crois! Je ne comprends pas, mais je sens ta présence! Je ne comprends pas, mais ta main me protège!

Ô mystère de ton amour! Pourquoi la foi en Toi donne sens à ma vie? Pourquoi tant de mes amis sont blessés de ne pouvoir croire en Toi, Dieu des dieux, Seigneur des seigneurs?

Le Père Tout-Puissant

Enfant prodigueLa Toute-Puissance de la miséricorde! La Toute-Puissance de la tendresse! Père amoureux, Père débordant de joie quand vient le temps de relever ton enfant, de redonner naissance à celui qui s’en est allé dépenser tout l’héritage que tu lui avais donné.

Ta Toute-Puissance est plus évidente pour moi quand tu me pardonnes et repardonnes. Le pardon est l’acte créateur le plus puissant que je connaisse! C’est dans le pardon que je découvre ô Dieu, que tu es vraiment Père!

Tu rends possible l’impossible en faisant se lever le soleil et l’espérance en plein milieu de la nuit de la désespérance! Seul un père est toujours prêt à faire les premiers pas pour offrir le pardon qui relève!

Père tout-puissant, parce que miséricordieux, compatissant, lent à la colère, plein d’amour et de vérité!

Je te rends grâce, Père tout-puissant! Fais de moi, un enfant plus fort, parce que plus libre, plus libre parce que serviteur des autres!

Un enfant toujours émerveillé du pardon sans cesse donné et redonné pour enfin demeurer debout et tout risquer à force de miséricorde!

Créateur du ciel et de la terre

La terre des fleurs et des oiseaux! Le ciel des saints et des anges! Ô Créateur d’amour et de justice! Ô Créateur des sept jours et des quatre saisons!

Dieu créateurPère-Créateur du grand Tout du monde où tu me nommes personnellement! Tu chômas, le septième jour, tu créas le loisir, car tu avais besoin de repos!

Je te rends grâce pour tous ceux et celles qui se sentent nommés dans leur travail, parce qu’ils prennent part, à leur façon, à la création du monde. Leur travail est un embellissement de ta création, qui depuis les origines, émerge quotidiennement du chaos.

Je te rends grâce aussi pour tous ceux et celles dont le travail n’est pas une fuite d’eux-mêmes. Trop travailler, se laisser avaler par le travail est aussi péché que la paresse. Merci, Dieu-Créateur, pour le septième jour dont j’ai tant besoin pour refaire mes forces, pour renouer avec ma famille, mes amis, pour te louer, Toi, le seul vrai Dieu!

Pitié, Dieu-Créateur

Pitié, Dieu-Créateur, pour tes enfants qui se sentent en exil sur la terre; pour ceux et celles qui n’ont pas encore trouvé leur place, qui me semblent trop faibles pour affronter la vie. Pitié aussi pour ceux et celles qui se sont fait voler leur place.

Pitié, Père-Créateur, pour tes enfants que le chômage déroute au jour le jour et plonge dans la désespérance. Il arrive souvent que le chômage compromette l’avenir, désamorce des projets prometteurs, décourage et empêche de participer à la création quotidienne du monde.

La terre sortie de tes mains ô Père-Créateur, a la même couleur que la terre du ciel où je te verrai face à face… Oui, ma terre sortie de tes mains, œuvre d’amour de ton cœur, est une terre de résurrection quotidienne.

Si mon temps est un fragment de ton éternité, si mon temps terrestre est un fragment de ton éternelle présence au cœur de l’humanité, j’ai déjà avec Toi, Père-Créateur, commencé à vivre, ici et maintenant, parce que je possède ce que j’espère! Ô Créateur du Chiffre incalculable de l’Univers cosmique!

Gloire à Toi, Père

Oui, honneur, louange et gloire à toi, Ô Père-Créateur qui as tiré du néant la terre pour la mettre entre nos mains! Elle est si belle avec ses vastes mers à perte d’étendue, avec ses champs de blé à perte d’espace et ses forêts enneigées du nord à perte de senteur, avec ses pommiers et ses lilas qui chantent au retour des oiseaux…

Gloire à toi, Père, pour ta promesse que tu as réalisée en Jésus et qui se réalise encore en Église aujourd’hui, pour moi, pour nous, petit reste d’Israël perdu sur la terre d’ici.

Tu es Père, je le sais, je le sens, parce que tu sais pardonner pour consoler et guérir. Les boiteux marchent, les sourds entendent, les muets parlent, les aveugles voient et les cœurs sont en fête sous le règne de l’amour!

Gloire à toi, Père, pour la vie, le soleil, les oiseaux et l’alternance des saisons qui dansent de joie dans mon cœur!

Gloire à toi pour l’amour fou du pardon en Jésus Christ! non, je ne comprendrai jamais! Quelle force amoureuse que le pardon! Une force de la toute-puissance de ton amour! Une force qui génère la joie. Ô Père, gloire à toi, maintenant, demain, et pour les siècles à venir! Que ta miséricordieuse tendresse se plaise à me relever dans la joie parce que je suis ton enfant et qu’à jamais, tu es mon Père!

Jeannine Saint-Germain

Source :
Voix du sanctuaire 2019 (PDF).

Les commentaires sont fermés.