Imprimer

La fête peut commencer

La fête n’est pas remise à plus tard, Seigneur.

Elle est déjà commencée dans la haute chambre de mon cœur, si j’accepte d’entrer dans la danse par le chemin du pardon.

Cœur - MainTon pardon, c’est déjà la fête qui se continue et se prolonge par celui que j’accepte et celui que je donne… au-delà des souffrances et des silences.

C’est la fête de la joie libre qui monte dans le tourbillon de la danse !

Fais, Seigneur, que ton pardon entre en moi avec toute la richesse qu’il promet.

Fais, Seigneur, que ton visage de miséricorde démasque le mien avec tout le rayonnement de ta bonté.

Et que toutes les fêtes amorcées par les pardons rajeunissent les cœurs vieillis par tant de fadeurs, et que fleurissent en moi toutes les joies de l’enfance.

Que ta grâce me fasse beau pour que l’œuvre du pardon accomplisse en moi les promesses de l’amour !

Que ta bonté me fasse grand dans mes limites chaque jour éclatées sur la route montante de la fête !

Vous aimerez peut-être lire :

Les commentaires sont fermés.