Madeleine Delbrêl

Madeleine Delbrêl

« La vie pour Madeleine est faite pour foncer, pour prendre des risques, pour donner. Si on la garde pour soi, on l’étouffe. La vie est calamiteuse si on la garde pour soi, mais splendide si on la donne. »

Oiseaux en vol par Rowan Heuvel (unsplash.com)

Comme un appel à la seule vraie liberté

Quel paradoxe de penser que certains chrétiens abandonnent aujourd’hui la religion chrétienne au nom de la liberté et de la libération, alors qu’au temps de Paul, on adhérait au christianisme pour atteindre à une plus grande libération!

Tombeau vide, pierre roulée par Pisit Heng (unsplash.com)

Le marathon pascal

Ce qui les fait courir c’est la résurrection du Christ. Et la course ne s’arrêtera pas, elle deviendra même contagieuse.

Marie - Photo par DDP (unsplash.com)

Le chemin évangélique de Marie

Je sens jaillir en moi une source d’espérance, une lumière de Pâques, une joie inépuisable…

Église et croix - Photo par James Lee (unsplash.com)

Une vocation pour tous et toutes?

Tout chrétien est missionnaire dans la mesure où il a rencontré l’amour de Dieu en Jésus Christ.

Marcher - Photo par Artem Maltsev (unsplash.com)

Disciple?

Un disciple c’est quelqu’un qui écoute et qui est avec. Le disciple est avec le Seigneur mais aussi avec ceux et celles qui vivent en intimité avec lui.

Eau et rayons - Photo par Cristian Palmer (unsplash.com)

Bien plus que du vocabulaire à la mode

Saint Paul parle souvent du baptême dans ses lettres. Il en parle comme d’une plongée dans la mort et la résurrection du Christ. Tout de même pas banal…

Oiseau qui vole

« Loi divine » et liberté humaine

Suivre la loi de son être intérieur. Il s’agit de vivre en harmonie avec les mécanismes internes de sa propre nature afin de devenir pleinement humain. Comme l’affirme le P. Boulad : C’est seulement par l’amour et la vérité que l’être humain peut avancer dans la liberté véritable, la liberté de l’Esprit. L’Esprit nous invite à vivre de la liberté du Christ.

Directions

Prendre le chemin de la liberté

L’être humain dispose d’une faculté de choisir. Il se distingue notamment du monde animal par une volonté qui est au service d’une liberté encore plus fondamentale, celle de la liberté intérieure, celle de la liberté d’être.

Retour haut de page