Imprimer

Libéré par l'amour

La véritable liberté, c’est l’évacuation de soi. Alors tout est changé : on est libre et, davantage, on ne peut qu’être libre.

Le seul devoir, c'est d'être libre, libre, libre, libre de tout, libre à l'égard de tous, libre devant Dieu qui est la liberté même, libre d'abord de soi-même.

Si je suis esclave de moi-même, je suis dans le pire des esclavages.

La seule liberté, c'est d'être libre de soi-même.

C'est ce qui m'a permis de vivre dans une critique à l'égard de tout, de critiquer l'Écriture d'un bout à l'autre, de rejeter tout ce qui n'est pas l'Amour et d'être fidèle à tout, parce que l'Écriture est un sacrement, c'est le voile derrière lequel il faut chercher le visage de l'Amour.

La hiérarchie est un sacrement. Il ne s'agit pas d'être esclave de la hiérarchie, mais, à travers elle, et malgré elle s'il le faut, de trouver le visage de l'Amour.

 

Maurice Zundel
Un autre regard sur l’homme (paroles choisies par Paul Debains)

Retour haut de page