Mains qui prend soin par Markus Spiske (unsplash.com)

Au-delà de l’amour-propre

5e article d’une série de 8 sur les principales convictions et les étapes de la conversion selon l’itinéraire zundédien.

Marie et Fils

Prière à Notre-Dame-de-Lourdes

En réponse à tes appels, je prie et confie les intentions qui me sont chères, je veux aussi te dire mon désir de me laisser conduire par toi à la rencontre de ton Fils.

Cahier et montre par Stil (unsplash.com)

Le temps que nous Lui offrons

Voici un des grands dons de la prière : la conversion du cœur qui prend sa source dans la conversion du désir. D’autres désirs nous montent au cœur, que nos vieilles habitudes ignoraient. Nous nous prenons – mais cela ne vient pas de nous et n’est pas au bout d’un effort – à désirer ce que nous redoutions et à nous inquiéter de ce que nous désirions. L’Esprit de Dieu n’a besoin pour opérer la conversion de notre cœur que de ce temps de prière que nous lui offrons. (Pierre Guilbert)

Jeune femme qui prie avec bible par Ben White (unsplash.com)

Être une preuve

Il s’agit surtout de faire la jonction avec ce que je suis et ce qu’implique cette vie nouvelle, promesse pour demain certes, mais aussi et surtout réalité pour aujourd’hui. Or il n’y a que nous qui puissions le faire.

Monastère et horloge - Photo par Marten Bjork (unsplash.com)

Apprendre à cheminer

Une véritable conversion se fait lentement, sans précipitation. Il faut qu’à la fois, le cœur et l’intelligence comprennent. La foi qui est nôtre nous l’avons reçu en héritage. À travers une longue chaîne de témoins, elle s’est transmise de génération en génération jusqu’à nous.

Deux personnes prennent soin de plantes - Photo par Daniel Funesfuentes (unsplash.com)

Le tissu communautaire

Une véritable communauté est une communauté où les membres cheminent ensemble et s’évangélisent les uns les autres. C’est ce qui conduit à la célébration elle-même à redécouvrir comme espace d’évangélisation.

Charles de Foucauld et enfant

Une spiritualité ensoleillée pour notre temps

Charles de Foucauld, un homme de silence, de prière intense, de charité forte et universelle.

Cet homme épate, éblouit par sa profondeur. Son intelligence et la vérité de sa quête spirituelle. Une inspiration!

Eau qui coule

Un appel qui vient de l’intérieur

« Quel est l’homme qui va transformer l’homme? Quel est l’homme qui est capable d’ébranler nos profondeurs? Quel est l’homme qui nous émeut et qui nous conduira vers une véritable conversion? C’est toujours uniquement celui qui se convertit lui-même, celui qui est dans la vérité de la vie, celui qui se situe en face de Dieu, qui respire sa présence et qui communique son amour. » (Maurice Zundel, Ton visage ma lumière)

Branche et fruits

Appelés à la joie du don

L’être humain est appelé à opérer plusieurs passages au sein de son existence. L’Évangile l’appelle à « se retourner » et à « changer de direction », c’est-à-dire à « se convertir ». Plus particulièrement, l’être humain est appelé, de passage en passage, à la joie du don.

Icône de la Vierge Marie

Se recueillir avec Marie pour accueillir l’Esprit

Se recueillir avec Marie pour accueillir l’Esprit qui veut habiter les profondeurs de notre être, c’est déjà se mettre en état de servir l’Église.

Accueillir l’Esprit qui vient transformer notre être à travers les jeux de notre liberté, c’est accepter d’être témoin de Jésus jusqu’au bout de notre vie d’homme et de femme.

Retour haut de page