Imprimer

Attendre sa venue

Vivre l’avent, attendre sa venue, célébrer son avènement c’est ouvrir au Seigneur mon cœur pour qu’il naisse en moi au jour le jour…

Le Seigneur s’est fait pauvre pour que, dans sa pauvreté, dans son abaissement, il soit notre richesse, notre force, notre salut.

Retour haut de page