Vin et pain consacrés par Christian Liebel (unsplash.com)

Devenir à son tour eucharistie

D’une célébration à l’autre, fortifiés et transformés par le Pain de vie, ceux et celles qui participent à l’eucharistie sont invités à ressembler au Ressuscité et à devenir à leur tour eucharistie pour leurs frères et sœurs. (Marie-Madeleine Lévesque)

Monarque par Daniel Klein (unsplash.com)

Une liberté plénière à venir

La liberté ne sera parfaite que dans la plénitude du Royaume. L’Esprit du Ressuscité est dynamisme de liberté, de résurrection et du Royaume à venir.

Homme, montagne, lumière par Jakob Owens (unsplash.com)

Le dynamisme de l’Esprit

Le chrétien a absolument besoin du dynamisme de l’Esprit du Ressuscité afin de vivre sa vocation à la liberté qui ne peut s’exercer valablement que dans et par l’amour.

Rencontre de personnes dans la joie par Noah Benjamin (unsplash.com)

L’œuvre de Dieu : croire

L’œuvre de Dieu – croire en celui qu’il a envoyé – c’est permettre au Ressuscité de transfigurer son quotidien. C’est permettre à Celui qui est la Vie de tout envahir.

Terrain de course

L’apôtre Paul, athlète de Jésus Christ

Certes, la rencontre toute gratuite du Ressuscité sur le chemin de Damas a été un moment décisif dans la vie de Paul.

Seulement, cet événement capital demandait à être cultivé et entretenu, car rien n’est automatique dans la vie de foi.

À l’instar d’un athlète, l’apôtre Paul savait mettre en pratique quelques incontournables afin de garder allumé le feu qui l’habitait. Quels sont-ils?

Chemin vers la lumière

De Saul à Paul

Sur le chemin de Damas, Paul est renversé quand il découvre qu’il a été aimé gratuitement au point tel que quelqu’un ait donné sa vie pour lui. Cette révélation désarmera le persécuteur qu’il était.

De plus, réfléchissant à son ancienne vie de pharisien zélé, Paul constate que la loi, à elle seule, est incapable de changer le cœur des hommes. Le nouveau sens à la vie de Paul sera de vivre en communion avec le Ressuscité, le « Juste par excellence ».

Fraternité

Au cœur de la vie chrétienne …

La relation de fraternité fut, avec l’urgence de la mission, la valeur fondamentale qu’a privilégiée la première communauté chrétienne.

La relation « d’agapè » (amour-charité) et de fraternité est apparue aux premiers chrétiens comme le centre et le noyau de l’existence dans le Christ.

Cette priorité donnée à la fraternité n’est pas une création de l’Église primitive; elle remonte à Jésus lui-même et elle constitue un élément de base du projet évangélique qu’il a proposé à ses disciples.

Christ ressuscité

Là où le Ressuscité nous attend…

« Il est ressuscité… et il vous précède en Galilée. » Et aujourd’hui… où le Ressuscité nous attend-il?

Et si la Galilée était tout simplement là où je suis, avec les gens que je rencontre?

C’est là que le chrétien, la chrétienne rencontrent le Ressuscité qui nous précède et nous attend. Il nous communique sa Vie. Il nous invite à être ses témoins dans nos « Galilées » d’aujourd’hui.

Désert - Lumière

La sainte quarantaine

Ce carême m’est proposé comme une marche vers une vie plus pleine; un espace pour une rencontre approfondie avec le Seigneur.

« Le jeûne que je préfère, pendant ces quarante jours, pendant toute ta vie, dit Dieu, c’est l’amour que nous avons les uns pour les autres et qui fait vivre, c’est la justice du cœur dans notre façon miséricordieuse de juger les autres, c’est la paix que nous fabriquons à force de pardonner, c’est le partage et le souci des plus petits, c’est la joie que nous semons. »

Retour haut de page