Imprimer

Une liberté plénière à venir

Cinquième de la série. Le dépassement de toutes les limites qui briment la personne humaine.

La liberté ne sera parfaite que dans la plénitude du Royaume. L’Esprit du Ressuscité est dynamisme de liberté, de résurrection et du Royaume à venir.


Liberté et Royaume à venir

Dans l’épître aux Romains, qui vient après l’épître aux Galates, Paul signale un autre aspect de la liberté chrétienne :

14 En effet, tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu.
15 Vous n’avez pas reçu un esprit qui fait de vous des esclaves et vous ramène à la peur; mais vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils; et c’est en lui que nous crions « Abba! », c’est-à-dire : Père!
16 C’est donc l’Esprit Saint lui-même qui atteste à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.
Cocon et monarque17 Puisque nous sommes ses enfants, nous sommes aussi ses héritiers : héritiers de Dieu, héritiers avec le Christ, si du moins nous souffrons avec lui pour être avec lui dans la gloire.
18 J’estime, en effet, qu’il n’y a pas de commune mesure entre les souffrances du temps présent et la gloire qui va être révélée pour nous.
19 En effet, la création attend avec impatience la révélation des fils de Dieu.
20 Car la création a été soumise au pouvoir du néant, non pas de son plein gré, mais à cause de celui qui l’a livrée à ce pouvoir. Pourtant, elle a gardé l’espérance
21 d’être, elle aussi, libérée de l’esclavage de la dégradation, pour connaître la liberté de la gloire donnée aux enfants de Dieu.
22 Nous le savons bien, la création tout entière gémit, elle passe par les douleurs d’un enfantement qui dure encore.
23 Et elle n’est pas seule. Nous aussi, en nous-mêmes, nous gémissons; nous avons commencé à recevoir l’Esprit Saint, mais nous attendons notre adoption et la rédemption de notre corps. (Rm 8,15-23)

Paul souligne que la liberté ne sera parfaite que dans la plénitude du Royaume.

C’est précisément le sens de l’expression « liberté de la gloire » dont il est fait mention au verset 21 du chapitre 8 de l’épître aux Romains.

Dans la même foulée, le verset 23 insiste sur le fait que « nous avons commencé à recevoir l’Esprit Saint » et que « nous attendons notre adoption ».

Pour Paul, l’Esprit est déjà à l’œuvre dans la vie du chrétien, ici et maintenant, mais la liberté complète et plénière de l’être humain est à venir.

Il s’agit d’un thème qui traverse tout le Nouveau Testament : le « déjà là » et le « pas encore ».

Le règne de Dieu est déjà à l’œuvre, mais il est tout aussi vrai de d’affirmer qu’il est à venir dans sa plénitude entière.

Remarquez dans le Notre Père, il est mention « que ton règne vienne ».

Un Esprit de liberté, dynamisme de résurrection

L’Esprit du Ressuscité est dynamisme de liberté notamment parce qu’il est dynamisme de résurrection et du Royaume à venir :

Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Jésus, le Christ, d’entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous. (Rm 8,11)

La liberté chrétienne consiste donc au final dans le dépassement de toutes les limites qui briment la personne humaine, et en particulier de la limite ou esclavage de la mort, pour entrer dans le Royaume de l’au-delà.

Cette liberté plénière est évidemment pur don de Dieu.

À suivre…

Les commentaires sont fermés.