Imprimer

« C’est en donnant qu’on reçoit » (saint François d’Assise)

La richesse d’amour que peut cacher un tout petit geste sans apparence.
Une parabole de Radindranath Tagore, Chants sacrés, « L’offrande lyrique ».


Main et grains de blé par Marc Kleen (unsplash.com)

J’étais allé mendier de porte en porte sur le chemin du village,
lorsque parut Votre carrosse d’or comme un rêve dans le lointain,
et tout étonné je me demandai qui pouvait bien être le Roi des Rois.

Mon attente s’éleva très haut, je pensai que mes jours difficiles étaient finis maintenant
et je cherchai du regard les cadeaux qui seraient donnés sans qu’on les demande
et les richesses répandues partout alentour dans la poussière.

Le carrosse s’arrêta près de moi.

Votre regard m’a rencontré et Vous êtes descendu avec un sourire.

Le bonheur de ma vie était enfin venu.

Alors Vous avez levé soudain la main droite et Vous avez dit :
« Qu’as-tu à me donner? »

Ah! c’était une plaisanterie de roi,
tenir votre secourable main droite ouverte devant un mendiant.

Confus et indécis, je pris lentement dans ma besace un petit,
un tout petit grain de blé,
et Vous le donnai.

Mais quelle ne fut pas ma surprise quand à la fin de la journée
je vidai ma besace sur le sol et trouvai un petit,
tout petit grain d’or dans ce misérable tas.

Je pleurai amèrement et souhaitai avoir eu le courage
de Vous donner tout ce que j’avais.

Épis d'or par Johnny Mcclung (unsplash.com)


Étiquettes : , ,


Retour haut de page