Imprimer

Bénis le Seigneur, ô mon âme : Seigneur mon Dieu, tu es si grand !

Que veux-tu, on ne peut pas effacer la trace des mains du potier qui au tour de l’amour nous a façonnés. On reprend toujours la forme de nos origines même si parfois le péché nous déforme. Qui n’a pas en lui, inscrit au plus profond de son être, le goût du beau, du vrai et du bien?

Le beau émerveille, le vrai fascine et le bien suscite l’admiration. Dieu est beauté. Je le magnifie et je le glorifie.

Personne dans la nature en fleurs par Artem Beliaikin (unsplash.com)Dieu est vérité. Je le chante et je l’exalte. Je bénis son nom à jamais.

Dieu est bonté. Je l’admire et je le prie. Je le contemple et je l’adore.

Il est pour moi le bien suprême. Il est donc dans ma nature d’aspirer, de désirer et de tendre de tout mon être vers le bonheur qu’il m’offre.

Dans la sueur de ses mains de créateur, Dieu a laissé ses empreintes dans mon cœur, dans ma chair, au plus profond de mon être.

Je porte en moi ce qu’il porte en lui : le souffle de sa beauté, la lumière de sa vérité et la splendeur de sa bonté.

Laisse-toi donc enchanter, ré enchanter par la beauté, la bonté de Dieu qui te cherche.

Laisse-toi émerveiller par sa miséricorde et son amour. Contemple sa présence en toi, dans les autres, dans l’univers, dans tout ce qui est bon, beau et vrai.

Il est là dans un ruisseau qui te fait rêver, dans un jardin de fleurs, dans le chant matinal d’un oiseau, dans le sourire d’un enfant, dans la délicatesse et la timidité des jeunes amoureux, dans la tendresse et la fidélité des personnes âgées.

Il est là partout pour allumer en toi l’enthousiasme, l’admiration. La vie chante sa présence et sollicite ton bonheur.

Beauté d'un lac par Claudia Chiavazza (unsplash.com)Dieu est présent dans tout ce qui est beau. On pressent sa présence en silence dans la beauté des êtres et des choses.

Émerveille-toi, étonne-toi, laisse-toi surprendre, laisse-toi émouvoir. Dieu en toi, au-dedans de toi, Dieu dans ton cœur qui est sa demeure. Sois au rendez-vous de la beauté, de la bonté et de la vérité de Dieu.

Chaque matin, redécouvre la vie, l’amour dans le grand poème de la création. Relis-le et continue à l’écrire en y ajoutant tes mots, tes silences, quelques notes de ta musique intérieure pour glorifier la vie qui chante.

Laisse emporter ton âme, ton cœur, ton corps dans un fol élan créateur et mets en musique la lumière des choses qui éclaire d’amour tes joies. Il n’est pas nécessaire d’être poète, ni musicien ni peintre pour collaborer à la grande symphonie de la création.

Il s’agit d’être attentif à la vie qui passe, d’aimer cette vie en soi et dans les autres, de la respecter en lui donnant les couleurs de l’amour, de la fraternité et de la communion.

Beauté de chutes par Good Free Photos (unsplash.com)Sors de ta tristesse, de ton angoisse et de tes heures lourdes d’ennui, marche dans la lumière là où la beauté te sollicite pour transformer la vie et faire éclore le bonheur. Il est fait de rien, ce bonheur!

Fabrique-le avec ton cœur, avec ton regard, avec tes paroles, avec tout ce qui en toi est bon et généreux…

Tu es enfant de Dieu, tu as de la valeur, du prix à ses yeux, tu es fils bien-aimé, tu es fille préférée…

Laisse entrer Dieu, laisse-lui une place, un tout petit espace, et sa beauté transfigurera ta vie.

Source :
Voix du sanctuaire 2020 (PDF).

Les commentaires sont fermés.