Imprimer

Le choix fondamental ou le choix d’aimer

Un article tiré du site catechese-ressources.com.

La spiritualité du désir :


La voie du désirPrésenté sous la forme d’un diaporama en 20 diapositives, cet article (2e d’une série de 2) se propose de dégager des idées clés de l’excellent ouvrage de Benoît Garceau, o.m.i intitulé La voie du désir aux Éditions Médiaspaul, 1997, 103 p.

Comme le dit Benoit Garceau,

« La voie du désir propose un voyage intérieur vers ce désir profond, dans le but de nous aider à le découvrir, à le nommer, à le libérer des peurs qui l’enferment, à l’ouvrir enfin au désir du Créateur de partager avec tous les êtres humains son éternel bonheur. »

Méditation en images

Méditation – Texte

Diapo 1

Le « bel amour de soi » (Thomas d’Aquin) est une attitude spirituelle de première importance.
Fondamentalement, je ne puis croire en ma valeur qu’en m’ouvrant au regard bienveillant de Dieu, de qui je tiens ma véritable identité.

« Tu vaux cher à mes yeux (…) et moi je t’aime » (Isaïe 43,4)

Diapo 2

La tentation est grande de penser que je suis sans valeur et que je n’ai rien à apporter aux autres.

Dieu croit en moi et m’attend au plus intime de mon être, là où se trouve ma vraie maison et où je puis être vraiment moi-même.

Choisir de croire que je suis aimé, inconditionnellement, par Celui qui est la Source de tout amour, est le tout premier geste par lequel je puis libérer mon désir d’aimer.

Diapo 3

L’Évangile nous révèle que notre premier prochain, c’est Dieu.
Dieu dans l’être humain, Dieu dans l’univers, Dieu qui nous est confié en nous-mêmes.

« Car j’ai eu faim et vous m’avez donné à manger; j’ai eu soif et vous m’avez donné à boire » (Mt 25,35)

Dieu se confie à nous. Nous sommes appelés à devenir la providence de Dieu dans la vie des autres comme dans la nôtre.

Diapo 4

Être attentif à ce qui dans les autres, comme en nous, est la Source de la vie.

Il s’agit d’un regard inspiré par le désir d’être présent à ce qui, au-delà des apparences, constitue ce qu’il y a de plus sacré dans l’être humain.

Regarder ou écouter l’autre en sachant qu’il est plus que ce qu’il fait, plus que ce qu’il dit de lui-même, plus que ce que les autres disent de lui.

Diapo 5

Faire le premier pas, c’est-à-dire prendre l’initiative de sortir de soi et de se faire proche de l’autre.

Diapo 6

Prendre soin de soi, c’est-à-dire préférer en soi cette possibilité la plus haute qu’est sa capacité d’aimer. Je ne peux aimer dans les autres ce que je ne sais pas aimer en moi.

Diapo 7

L’amour se désire, se choisit, se cultive et se demande.

La demande d’aimer est la prière à laquelle Dieu ne résiste pas. Car le demander c’est exaucer sa propre prière, celle qu’Il nous adresse au plus intime de notre être.

La récompense de notre choix d’aimer sera d’éprouver de l’affection, de la compassion.

Diapo 8

Le soir du dernier repas, le dernier « mot » de Jésus est de nous inviter à aimer l’être humain.

« C’est à cela que l’on reconnaîtra que vous êtes mes disciples, si vous vous aimez les uns les autres, comme je vous ai aimés. » (Jean 13,35)

Jésus demande à ses disciples de faire de l’amour de l’être humain le test, le critère, la pierre de touche de leur amour pour Dieu.

Diapo 9

Le Seigneur ressuscité, comme le présente l’Apocalypse (Ap 3,20), se tient à ma porte et frappe.

Il existe au moins trois manières de ne pas l’accueillir :

  • L’éparpillement : je n’écoute pas parce que je suis pris par bien d’autres choses.
  • La peur : j’ai peur de l’étranger, de l’inconnu.
  • La volonté de tout contrôler : je le laisse entrer mais je lui prescris les manières d’être présent et d’agir.

Diapo 10

La vérité, comme aimait le dire Maurice Zundel, n’est pas quelque chose, mais quelqu’un; non pas une formule, mais une présence : la présence en chacun de nous d’un Soleil intérieur, que je puis cacher, refouler, masquer, ou révéler dans toute sa splendeur.

Diapo 11

« Donner à mon désir, à mon intériorité chaude et chantante, à ma profondeur enfantine d’être le moteur et la boussole de mon histoire » (Yves Prigent, L’expérience dépressive)

Il n’y a que la rencontre de quelqu’un qui puisse désenclaver mon désir d’être et me libérer de la tyrannie de mes peurs.

C’est ce qu’effectue dans la vie du croyant la rencontre de Jésus ressuscité.
Rencontre qui est appelée à s’approfondir sans cesse…

Diapo 12

Nous sommes des êtres de désir que Dieu conduit par leur désir et à qui il révèle sa volonté par et dans leur désir d’être.

Jésus est le « maître du désir », celui qui, dans sa recherche de fidélité au désir d’être, de vivre et d’aimer, n’a pas été arrêté par la peur.

Il est celui qui nous éveille à notre désir le plus profond et qui nous montre comment en faire la lumière de notre vie.

Vous aimerez peut-être lire :

Les commentaires sont fermés.