Imprimer

Le bien d’autrui tu ne prendras

Présentation

Dans l’Ancien Testament, il est fait mention des dix commandements que Dieu a donnés à la nation d’Israël.

Ces « commandements » sont à comprendre dans le sens de « règles, guides, paroles » au service de la vie, au service d’un vivre-ensemble harmonieux.

La vie avec les autres, qu’on le veuille ou non, a ses exigences, de même que l’amour et la liberté.

Laissons-nous interpeller par les Paroles du Dieu de la Vie.

Septième Parole – Le bien d’autrui tu ne prendras

Bienheureux si tu apprends à vivre avec simplicité sans idolâtrer ce que t’offre la société de consommation.

Lui seul peut te convertir à la richesse de l’esprit de pauvreté!

Fraternité - Environnement par Warren Wong (unsplash.com)Bienheureux si tu es prêt à partager avec les plus pauvres, mais aussi avec les membres de ta communauté locale.

Lui seul gardera ton cœur allumé sur le chemin du don!

Bienheureux si tu refuses dans ta vie toutes formes d’exploitation.

Lui seul te maintiendra dans le respect fraternel de l’autre!

Bienheureux si tu donnes généreusement du temps pour faire naître la fraternité dans ton milieu de vie et de travail.

Lui seul habitera chez toi!

Bienheureux si tu es respectueux de l’environnement et de tout ce que les services publics mettent à la disposition de tous.

Lui seul peut te rendre sensible aux autres qui sont tes frères!

Bienheureux si tu es honnête avec tes employés, tes employeurs, et les membres de ta communauté locale.

Lui seul te fera prendre conscience que tout être humain est un frère, une sœur, créé comme toi à l’image de Dieu!


À partir de « M’aimes-tu plus que ceux-ci? – Le don de la prière », p. 186-187
Par René Pageau
Médiaspaul, 1997

Les commentaires sont fermés.