Imprimer

Homicide point ne sera, de fait ni volontairement

Présentation

Dans l’Ancien Testament, il est fait mention des dix commandements que Dieu a donnés à la nation d’Israël.

Ces « commandements » sont à comprendre dans le sens de « règles, guides, paroles » au service de la vie, au service d’un vivre-ensemble harmonieux.

La vie avec les autres, qu’on le veuille ou non, a ses exigences, de même que l’amour et la liberté.

Laissons-nous interpeller par les Paroles du Dieu de la Vie.

Cinquième Parole – Homicide point ne sera, de fait ni volontairement

Bienheureux si tu es du côté des exclus, des pauvres, des marginalisés.

Lui seul marchera à ta rencontre sur ce chemin!

Flamme par Aman Shrestha (unsplash.com)Bienheureux si tu es un apôtre de l’espérance dans ton milieu de vie, de travail.

Lui seul est venu pour bannir toute tristesse qui enténèbre le cœur morose de ceux et celles qui sont désenchantés!

Bienheureux si tu te tiens au carrefour des blessés, des malmenés de la vie.

Lui seul est venu pour ceux et celles qui souffrent!

Bienheureux si tu sensibilises ta communauté locale aux besoins des plus pauvres du milieu où elle est insérée.

Lui seul s’avance pour te rencontrer à travers les plus pauvres!

Bienheureux si tu comprends, qu’au Nom de Jésus, tu dois donner la vie à tous ceux et celles qui viennent auprès de toi puiser un peu d’espérance pour continuer leur route de pèlerin.

Lui seul est une fontaine inépuisable d’amour, de joie et de paix!

Bienheureux si ta prière fait naître la communauté fraternelle dans ta communauté locale.

Lui seul peut te donner le courage de dépasser toutes les limites que l’on impose souvent à l’amour!


À partir de « M’aimes-tu plus que ceux-ci? – Le don de la prière », p. 183-184
Par René Pageau
Médiaspaul, 1997

Les commentaires sont fermés.