Imprimer

Vis dans la reconnaissance plutôt que dans l’envie

Présentation

Dans l’Ancien Testament, il est fait mention des dix commandements que Dieu a donnés à la nation d’Israël.

Ces « commandements » sont à comprendre dans le sens de « règles, guides, paroles » au service de la vie, au service d’un vivre-ensemble harmonieux.

La vie avec les autres, qu’on le veuille ou non, a ses exigences, de même que l’amour et la liberté.

Laissons-nous interpeller par les Paroles du Dieu de la Vie.

Dixième Parole – Vis dans la reconnaissance plutôt que dans l’envie

Bienheureux si tu es plein de reconnaissance pour ce que tu as, pour ce que tu es.

Lui seul libère de la jalousie et de l’envie!

Bouquet par Norwood Themes (unsplash.com)Bienheureux si tu apprends, au cœur de ta vie, que le vrai bonheur est ailleurs que dans le plaisir superficiel, le pouvoir ou la richesse.

Lui seul révèle que le lieu du vrai bonheur est au centre du cœur!

Bienheureux si tu as la certitude que ta plus grande richesse, c’est de te savoir aimé de Dieu.

Lui seul révèle, dans la prière, la joie de cette sagesse!

Bienheureux si tu comprends que l’esprit de pauvreté t’invite à te contenter du nécessaire, parce que l’abondance rend souvent insensible.

Lui seul donne la force et le courage du détachement des choses inutiles!

Bienheureux si, à la lumière de l’Évangile, tu gardes un sens critique devant la publicité.

Lui seul fait don du discernement!

Bienheureux si tu te réjouis de tout ce que les autres possèdent.

Lui seul peut combler ton cœur!

En conclusion de cette série des dix Paroles

La loi du Seigneur est une loi d’amour qui change le cœur.

Une loi d’amour vrai et profond qui donne vie.

Une loi d’amour qui rend clairvoyant, limpide et joyeux.

« La loi du Seigneur est parfaite, qui redonne vie; la charte du Seigneur est sûre, qui rend sage les simples. Les préceptes du Seigneur sont droits, ils réjouissent le cœur; le commandement du Seigneur est limpide, il clarifie le regard. » (Ps 18,8-9)

La Parole du Seigneur fait vivre dans la confiance.

Elle est promesse qui me permet d’espérer et de recevoir plus que je n’ose demander.

Elle est joie dans mon cœur.

« Rendez grâce au Seigneur : il est bon! Éternel est son amour! » (Ps 117,1)


À partir de « M’aimes-tu plus que ceux-ci? – Le don de la prière », p. 190-191
Par René Pageau
Médiaspaul, 1997

Les commentaires sont fermés.