Imprimer

Humaniser par la pratique des « petites » vertus

Les « petites » vertus qui réenchantent la vie (série) :


Humaniser un milieu par la pratique des petites vertus que l’on peut multiplier à volonté, c’est d’une certaine façon évangéliser.

Elles sont aussi nombreuses que les gestes que l’on pose, que les paroles que l’on prononce pour magnifier la vie qui nous comble gratuitement de tant de bienveillance.

CommunautéIl y a une grandeur d’âme, une générosité du cœur dans la pratique des petites vertus qui sont au service de la communion, qui rendent viable la vie en société et qui lui donnent une chaleur, une couleur et une senteur d’évangile.

Sans nécessairement être surnaturelles, les petites vertus, en respectant la justice et la charité, en respectant aussi les valeurs de chacun et de chacune, suscitent des attitudes évangéliques d’accueil mutuel, d’ouverture et d’échange, de communion et de fraternité.

Elles sont des portes ouvertes sur l’Évangile.

Elles nous introduisent avec délicatesse au cœur même du message de Jésus :

Aimez-vous les uns les autres … Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis …


À partir de “Il m’a exaucé et mis au large – Journal 1998-2015, tome 3″, p. 314-315
Par René Pageau
Médiaspaul, 2016

Vous aimerez peut-être lire :

Les commentaires sont fermés.