Hymne à Marie - Visage

Des mots comme des phares

Il suffit de quelques mots…

Des mots qui viennent nous chercher, comme des phares, en traçant un chemin de lumière dans l’obscurité…

Seigneur, je me sens petit, faible et fragile, mais j’accepte de prendre le chemin évangélique de Marie comme tant d’autres qui m’ont précédé dans cette longue marche de la confiance et de l’abandon. En prononçant ce oui, en faisant de ma vie un oui, je sens naître en moi ton visage… Je sens jaillir en moi une source d’espérance, une lumière de Pâques, une joie inépuisable…

Congrégation des filles de la sagesse - 1703-2003

Les filles de la sagesse

La fondation d’une communauté religieuse c’est un peu comme un mariage. Ça commence toujours par une rencontre d’amour entre deux personnes. D’un côté, le Seigneur qui a une vision de bonheur pour l’humanité et de l’autre une personne qui reçoit cette vision, la fait sienne et accepte de devenir collaborateur avec Dieu. Ce fut le cas de Louis Grignion, né en 1673 et mort en 1716 à l’âge de 43 ans. (…)

Thérèse de Lisieux

Prière par l’intercession de Thérèse de l’Enfant-Jésus

Seigneur Jésus-Christ, merci pour Thérèse de l’Enfant-Jésus qui a voulu que sa vie fût un long acte d’amour ininterrompu.
Elle qui fut déclarée patronne des missions alors qu’elle n’a jamais quitté son cloître, elle consuma sa vie pour attirer les âmes vers toi.
Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, toi qui as désiré passer ton ciel à faire du bien sur la terre, obtiens-moi cette grâce qui me tient à cœur. (…)

XIIIème Station - Jésus est descendu de la Croix et remis à sa Mère CORREGGIO_Deposition_From_The_Cross

Jésus est remis à sa mère

Remettez-le-moi, il demeure mon fils jusque dans la mort.
Je vous l’ai donné plein de vie et vous me le redonnez si défiguré que j’ai peine à la reconnaître.

Comprendrez-vous, en regardant Marie, que la plus grande vertu d’un cœur courageux c’est la tendresse?
Comprendrez-vous, en regardant Marie, presser sur sa douleur de mère son fils mort, que la tendresse est le plus beau chant des cœurs souffrants?

Vierge Marie et Jésus

« Femme, voici ton Fils » (Jean 19,26)

Dans l’épaisse nuit, sur la route longue de la souffrance, à la lumière de la croix, debout dans le silence du monde, Marie, la mère, vivant de son oui à la volonté du Père.

Oui, voici ta mère, voici ton fils!

Et tu deviens ma mère et la mère de ma mère et moi, je deviens ton fils, le fils du Père et le fils de l’Église.

Et par toi, Marie, j’entre dans la grande famille trinitaire et ton cœur de mère double le cœur de l’humanité comme un chant d’offrande et d’action de grâces.

Que l’humanité maternelle de Marie éclate comme un jour d’abondance et l’humanité toute entière célèbre la naissance de l’Église!

Sainte Marie, mère de Dieu et de l'Église

Sainte Marie, mère de Dieu

Marie, c’est avec toi que j’ouvre le livre de cette nouvelle année. Je le feuilletterai page par page, lentement, doucement et avec amour.

Je sais que j’y découvrirai des surprises comme des journées de paix où je bondirai de joie, et des journées de nuit qui m’inquiéteront.

Icône de la Vierge Marie

Se recueillir avec Marie pour accueillir l’Esprit

Se recueillir avec Marie pour accueillir l’Esprit qui veut habiter les profondeurs de notre être, c’est déjà se mettre en état de servir l’Église.

Accueillir l’Esprit qui vient transformer notre être à travers les jeux de notre liberté, c’est accepter d’être témoin de Jésus jusqu’au bout de notre vie d’homme et de femme.

Signe de croix

Le signe de la croix

En ton nom, Père, je me signe de la croix de Jésus, ton Fils bien-aimé, que tu nous as envoyé pour nous donner le salut.

En ton nom, Père, je crois en la promesse qui s’est réalisée en ce Jésus de Nazareth, en cet Emmanuel, en ce Dieu-fait-homme, en ce Dieu-l’un-de-nous, en ce Dieu-avec-nous, au cœur de la foule des hommes et des femmes de toutes les générations de la fraternelle humanité.

Ô Père-de-miséricorde, tu n’en finis plus de partager, de pardonner pour garder debout l’homme et la femme qui, l’âme en peine, te cherchent sur les routes humaines…

Father Louis Querbes

Père Louis Querbes, fondateur des Clercs de Saint-Viateur

Quand le Seigneur jeta ses graines sur la vie de Louis Querbes, il trouva un bon terrain.

Le Père Louis a produit une récolte plusieurs fois centuple et ses descendants spirituels, les prêtres, frères et laïcs associés des Clercs de Saint-Viateur, produisent encore de bons fruits.

C’est merveilleux de voir ce que Dieu fait à travers ceux qui donnent leur vie au Christ.

Retour haut de page