Imprimer

Recueil de pensées du Père Henri Boulad, sj

Ce petit livre est la quintessence de soixante-dix ans de vie, de réflexions et d’expériences, présentées sous la forme de petites phrases lapidaires glanées dans les écrits de l’auteur. La quête est une recherche, une investigation, qui pousse à aller de découverte en découverte dans un processus jamais terminé.

Un livre profond, d’une grande richesse qui aborde les sujets les plus divers de notre vie : la vérité, Dieu, la mort, l’éducation, la nature, la prière, la famille, l’amour et bien d’autres.


Dans cet article :

  • Préface tirée de l’ouvrage (par Henri Boulad, sj)
  • Table des matières de l’ouvrage
  • Comment se procurer l’ouvrage
  • À propos de l’auteur

Préface tirée de l’ouvrage (par Henri Boulad, sj)

Ce petit livre est la quintessence de soixante-dix ans de vie, de réflexions et d’expériences, présentées sous la forme de petites phrases concises et lapidaires glanées dans mes écrits par mon ami Michel.

La quête du sensElles sont à prendre à petites doses en laissant fondre chacune dans le cœur, comme un bonbon dans la bouche.

Le titre – La quête du sens – dit l’essentiel… mais tout reste encore à dire… car on n’a jamais fini de dire et de se dire. C’est ce qu’évoque le mot « quête ».

La quête est une recherche, une investigation, qui nous pousse à aller de découverte en découverte dans un processus jamais achevé, jamais terminé. Car le mot « quête » est un terme dynamique, qui implique tension vers, appétit, appétence, désir. La vie est désir, l’homme est désir, Dieu est désir.

La quête est un chemin à parcourir, tout comme la vérité d’ailleurs. On ne possède jamais la vérité : on la cherche, pour la chercher encore et encore. Car « la vérité est vie », comme tente de l’exprimer mon poème inaugural.

La vérité est recherche de sens, quête de sens. Le sens comporte plusieurs niveaux. Le premier est celui des « sens physiques » : la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher. Toute vérité qui ne s’enracine pas dans le physique et le concret demeure éthérée, théorique et abstraite, réduite à un squelette décharné.

Le mot « sens » a aussi l’adjectif « sensuel », mot plus que suspect dans le jargon spirituel. Être sensuel, c’est sombrer dans l’animalité. Un tel danger n’est pas à diminuer. Il existe cependant une « sensualité spirituelle », fruit d’une longue ascèse, qui permet de goûter chastement le monde. « Le Verbe s’est fait chair », nous dit l’Évangile – ce qui signifie que la chair peut être un chemin royal pour rejoindre Dieu.

Les grands spirituels étaient souvent de grands sensuels, et l’éros mystico-charnel du Cantique des Cantiques rejoint par certains côtés des poètes de génie comme Rimbaud, Rilke, Baudelaire et Mallarmé.

« Sens » signifie aussi « direction », c’est-à-dire invitation à suivre un chemin, une route. Là encore il s’agit d’une démarche dynamique qui nous pousse à quitter la confortable sécurité d’idées toutes faites et d’habitudes invétérées pour nous lancer dans un inconnu plein de surprises.

Enfin, le « sens » veut dire « signification » – et c’est cet aspect qui nous intéresse ici. La signification est une lumière projetée sur le réel qui lui donne cohésion et cohérence et le rend transparent. Le sens est créateur de certitudes sur lesquelles nous appuyer dans un monde où tout se brouille et s’embrouille.

Le « sens » se révèle dans une perception du « Tout », qui explique et illumine chaque détail. C’est l’approche « holiste », comme on dit aujourd’hui. Seule une approche globale et totale de la réalité révèle sa signification. Sans cette approche synthétique et surplombante, rien ne se comprend. Le sens emporte l’adhésion au-delà de tout raisonnement, de toute preuve, de tout argument.

La foi est de cet ordre. On n’a pas la foi parce qu’on adhère à un credo. Non, on l’a comme une certitude indéracinable qui donne cohérence au réel. J’ai intitulé un de mes livres « La foi et le sens » en référence à ce propos d’un de mes confrères jésuites, Paul Valadier, qui affirme quelque part que « la foi se pose aujourd’hui en termes de sens ». Oh, combien cela est vrai!

On dit que notre époque a perdu la foi. S’il s’agit de la désaffection vis-à-vis de certains dogmes, je dirais : eh bien, tant mieux. Le sens, c’est finalement cette lumière qui rend toutes choses transparentes et illumine le monde du dedans.

Table des matières de l’ouvrage

  • Prologue
  • Si la vérité n’est pas vie, elle n’est rien
  • Vérité et foi
  • Dieu
  • Le christianisme, religion de l’homme
  • La kénose du Dieu chrétien
  • Souffrance, mort et naissance à soi : l’énergie créatrice de la souffrance
  • La mort
  • L’éducation
  • L’anti-destin, l’homme face à sa liberté
  • Ciel et enfer
  • Liberté et grâce : agir de l’homme et agir de Dieu
  • Oser, agir, s’engager
  • L’amour créateur
  • Nature, beauté et mystique
  • La prière
  • Chasteté et consécration
  • Marie
  • L’Esprit
  • Les mille visages de l’Esprit
  • L’énergie sexuelle
  • La maison et la famille
  • Repas et eucharistie
  • L’amour entre Éros et Agapè
  • Évolution et Oméga
  • L’amour triomphera

On peut également découvrir les 20 premières pages de l’ouvrage à https://henribouladonline.wixsite.com/amis-du-pere-boulad/la-quete-du-sens.

Comment se procurer l’ouvrage

Se référer au document en format PDF en cliquant ici.

Pour recevoir votre exemplaire, veuillez envoyer votre chèque libellé au nom des « Amis du Père Boulad » à l’adresse suivante : 7345 rue Baudelaire, Montréal, H1S 2R4 ou contactez mmakram@videotron.ca – 1-514-690-4181.

Un reçu pour fins d’impôts sera délivré sur demande pour un don minimal de 30$ canadien, et ce, pour les résidents canadiens.

Les dons iront au projet du Centre des enfants sans-abri au Caire. Un projet parrainé par le Père Henri Boulad.

Ce centre créé en 2004 n’accueillait les enfants que pendant les matinées. Il a été transformé en centre d’hébergement. En 2019-2021, le centre a aidé 59 enfants.

Le budget mensuel par enfant est d’environ 200$ canadien (hébergement, frais scolaires et activités).

Pour plus d’informations :

Journée sportive au Collège de la Sainte Famille - Janvier 2021

Il est également possible de faire un don électronique pour cette œuvre (mais sans recevoir l’ouvrage) en allant à
https://henribouladonline.wixsite.com/amis-du-pere-boulad/faire-un-don

À propos de l’auteur

Père Henri Boulad, sjHenri Boulad est un jésuite atypique originaire d’Alexandrie.

Il incarne ce que fut autrefois cette ville : un creuset d’universalité.

Syro-italien d’origine; égyptien, libanais et hongrois de nationalité; grec-byzantin de rite; français de culture; doué d’une âme orientale et d’un esprit occidental, il rêve de réconcilier les domaines les plus divers : philosophie et théologie, physique et mystique, sexualité et chasteté, action et contemplation, sociologie et religion. En cela, il se situe dans la pure ligne de cet « humanisme chrétien » caractéristique de la spiritualité jésuite.

Homme en continuelle recherche, il ne se croit jamais arrivé. Son exigence de cohérence le pousse à se poser sans cesse de nouvelles questions et à tout vouloir remettre en question. Amoureux du risque, ami du paradoxe, volontiers provocateur, Henri Boulad représente une personnalité qui n’entre dans aucune catégorie.

Auteur prolifique, omniprésent sur Internet, il a publié un grand nombre d’ouvrages dans une quinzaine de langues.

« Je suis un fou, un ambitieux, un passionné, ayant une conscience aiguë de ma fragilité et de ma faiblesse. Je veux changer la face du monde et de l’Égypte, et me refuse à mettre aucune limite à mes rêves et à mes désirs, car je pense Dieu capable de faire fleurir sur le fumier de ma personne et de ma vie une immense moisson d’amour. » (Tiré d’une lettre d’Henri Boulad, 1983)

Retour haut de page