Imprimer

Le signe de la croix

Au nom du Père

Image du PèreEn ton nom, Père, je me signe de la croix de Jésus, ton Fils bien-aimé, que tu nous as envoyé pour nous donner le salut. En ton nom, Père, je crois en la promesse qui s’est réalisée en ce Jésus de Nazareth, en cet Emmanuel, en ce Dieu-fait-homme, en ce Dieu-l’un-de-nous, en ce Dieu-avec-nous, au cœur de la foule des hommes et des femmes de toutes les générations de la fraternelle humanité.

Ô Père-de-miséricorde, tu n’en finis plus de partager, de pardonner pour garder debout l’homme et la femme qui, l’âme en peine, te cherchent sur les routes humaines…

En ton nom, Père, par Jésus, ton Fils, en Esprit, cette humaine fraternité devient ton peuple qui marche en Église vers le Royaume déjà venu, mais encore à venir! Ton histoire avec Jésus devient notre histoire. Ton destin est maintenant le nôtre.

Au nom du Fils

Sainte FamilleEn ton nom, Fils de Marie, Mère de Dieu, de Bethléem puis de Nazareth, Fils de Joseph, époux de la Vierge, je me signe de la croix qui t’a porté au sommet de la souffrance humaine, pour me rappeler le chemin douloureux de ma délivrance…

Croix du vendredi de mes jours de deuil, croix de mon mal de vivre qui mène à Pâques, je me signe, même à travers mes doutes pour être délivré du poids de mon incroyance. Je me signe au nom de Jésus, Christ-Sauveur, je me signe pour la joyeuse audace de ma foi qui me garde en marche, même dans la nuit la plus obscure.

C’est toi, Jésus, Fils de Dieu, qui m’a révélé l’impuissance du Père à ne pas pardonner pour mieux me faire comprendre ce que fondamentalement tu es! Fils du Père-de-miséricorde qui incite l’enfant à revenir vers le Père, qui cherche la brebis égarée, celle que la vie a perdue, qui donne une cinquième saison au figuier stérile, qui m’appelle, moi, quotidiennement, personnellement et communautairement, gratuitement et amoureusement à faire un pas de plus dans ton Église…

Oui je me signe en ton nom, ô Fils, pour me rappeler la promesse du Père! Je sais maintenant que tu es Christ, Seigneur-de-Pâques qui m’appelle au-delà de la mort à la résurrection où le doute devient chemin de certitude. J’épelle ton nom Christ, Fils-du-Père pour les siècles des siècles.

Oui, au nom du Fils, promesse visible du Père, révélation de la tendresse du Père-Créateur, qui m’a tiré du néant! Ô signe de la croix, signe de la connaissance de l’Amour! Signe de l’expérience du feu. Signe de délivrance qui réoriente ceux et celles que les nuits blanches déroutent!

Et du Saint-Esprit

ColombeÔ Fils, révélation du Père! Ô Esprit, feu de la connaissance du cœur! Ô Père, amour, miséricorde, compassion! Ô Trinité bienheureuse, enracinement de ma foi! En ton nom, Esprit, je comprends mieux l’Église. J’entends secrètement le silence de ta voix!

C’est Toi qui achèves en mon cœur l’œuvre de l’intelligence qui cherchait à comprendre toutes les causes pour ébranler les choses! Depuis mon baptême, j’ai senti que je portais les rêves du Père, en ce Jésus du matin de Pâques!

Achève en moi, ô Esprit, ton œuvre comme au premier jour de la création lorsque tu planais sur les eaux! Mets la lumière des commencements dans le chaos intérieur de mon être pour dissiper toutes les traces de tristesse, d’amertume et de désenchantement.

Allume l’éternelle joie de la confiance, celle qui bouleverse Marie jusqu’au fond de ses entrailles alors qu’elle attendait le jour de la délivrance avec tout le peuple d’Israël. Je crois grâce à l’Esprit qui ravit mon intelligence et séduit mon cœur!

C’est en ton nom, ô Dieu Père, Fils et Esprit, Dieu unique en trois personnes que je trace sur l’être inachevé que je suis le signe de la plénitude de la croix! Signe d’espérance et de vie! Signe de liberté et de joie! Signe d’amour et de paix! Signe de Noël et de Pâques! Signe de Pentecôte et d’Église! Je me retrouve en me signant et je donne à ma vie, saveur de source, fraîcheur du matin, jaillissement d’avril. Déconcertante réalité!

Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit… Tout recommence et chaque instant de ma vie est comme une joie de résurrection!

Amen!

Jésus de NazarethAmen! D’accord! Je mets mon espoir dans le Seigneur, je suis sûr de sa Parole! Il est lui-même l’Amen, le Rocher, la Vérité, la Fidélité. Il est un Dieu qui tient parole! Jésus est la Parole du Père, le Verbe du Père, la Promesse du Père enfin réalisée. Jésus-Christ est l’Amen du Père!

C’est du solide! C’est la vraie vérité! Amen pour toujours, quotidiennement, éternellement… JE CROIS! Je Te chercherai toujours parce que Tu Te laisses trouver. Je te chercherai encore parce que ton regard est inépuisable. Je Te trouverai pour mieux te chercher ô Dieu caché, si éblouissant de certitude et de sainteté!

Jeannine Saint-Germain

Source :
Voix du sanctuaire 2018 (PDF).

Vous aimerez peut-être lire :

Les commentaires sont fermés.