Imprimer

Paul le médaillé olympique

Réflexions autour du virage missionnaire. La question de la résurrection.
Quatorzième de la série.

Saint PaulParmi les marathoniens de la résurrection, il y a un qui mérite sans doute la médaille d’or, c’est saint Paul.

S’y référer est majeur parce qu’il ose poser en toute vérité la question même du fondement de la mission à savoir l’annonce de la résurrection du Christ.

Il s’en ouvre dans sa première lettre à la communauté de Corinthe.

Nous proclamons que le Christ est ressuscité d’entre les morts;
alors, comment certains d’entre vous peuvent‑ils affirmer qu’il n’y a pas de résurrection des morts?
S’il n’y a pas de résurrection des morts, le Christ non plus n’est pas ressuscité.
Et si le Christ n’est pas ressuscité, notre proclamation est sans contenu, votre foi aussi est sans contenu; et nous faisons figure de faux témoins de Dieu, pour avoir affirmé, en témoignant au sujet de Dieu, qu’il a ressuscité le Christ,
alors qu’il ne l’a pas ressuscité si vraiment les morts ne ressuscitent pas.
Car si les morts ne ressuscitent pas, le Christ non plus n’est pas ressuscité.
Et si le Christ n’est pas ressuscité, votre foi est sans valeur (…)
Mais non! le Christ est ressuscité d’entre les morts, lui, premier ressuscité parmi ceux qui se sont endormis. (1 Cor 15,13-20)

Première mission de saint PaulC’est avec cette conviction rivée au cœur qu’il part conquérir tout le bassin méditerranéen.

Un simple regard sur la carte de ses voyages à pied ou en bateaux, naufrages compris, laisse pantois.

Increvable saint Paul qui tout de même nous laisse avec des questions concernant la résurrection.

De quoi s’agit-il au juste? Y a-t-il des preuves de la résurrection?

À suivre…

Les commentaires sont fermés.