Imprimer

Tout commence par le baptême

Réflexions autour du virage missionnaire. Le mot de la fin.
Dix-huitième de la série.

Si la Pentecôte se termine par le baptême de ceux qui avaient accueilli la parole de Pierre (Ac 2,41), pour nous c’est l’inverse.

Tout commence par le baptême, ce signe visible et bien concret devenu la clé de l’aventure chrétienne.

"Lumière sur le chemin" par John Towner (unsplash.com)Il en ouvre la porte et donne littéralement d’y plonger permettant à la vie du Ressuscité de tout envahir.

L’Esprit peut alors venir et rendre possible toutes les audaces car c’est lui qui appelle et permet de devenir de véritables disciples, des disciples-missionnaires.

C’est ce même Esprit qui invite à oser.

C’est d’ailleurs l’appel que les évêques du Québec proposent dans un Guide d’animation pour une conversion missionnaire en formation à la vie chrétienne ayant précisément pour titre : Oser 1.

Si l’instrument s’adresse aux personnes et aux équipes engagées dans la catéchèse pour tous les âges, au catéchuménat des jeunes et des adultes, ainsi que dans d’autres domaines de la pastorale, les démarches proposées sont également propres à susciter une réflexion personnelle et à engager la conversation.

"Souliers tout droit devant" par Christian Chen (unsplash.com)Le Pape François parle d’un appel à devenir, les évêques invite à la conversion.

Quelque chose de neuf, d’inattendu est là devant nous.

Des changements sont inévitables, un mot d’ordre s’impose : faire autrement.

Alors plongeons vers l’inconnu tout en s’accordant le droit à l’erreur et de pouvoir recommencer.

Rappelons-nous que les petits pas sont toujours ceux qui permettent d’avancer et de devenir.

Fin de la série

  1. Le guide est disponible en ligne à https://evequescatholiques.quebec/fr/oser.snc

Les commentaires sont fermés.